- Counter-Currents Publishing - http://www.counter-currents.com -

Project Septentrion:
La derniere ligne de defense

Posted By Greg Johnson On June 20, 2011 @ 10:52 pm In North American New Right | Comments Disabled

[1]667 words

English translation here [2]

« Si le réchauffement planétaire se poursuit et s’accentue, dans quelques centaines d’années, la banquise aura peut-être presque disparu, faisant de l’océan polaire, un domaine maritime de toute première importance. En s’étendant sur les littoraux des trois continents qui la bordent, le Saint-Empire européen arctique, dans sa superficie idéale qui comprendrait, je le rappelle, l’Eurosibérie et les territoires septentrionaux de l’Amérique du Nord (Alaska, Yukon, Territoire du Nord-Ouest, Nunavut, Québec, Labrador, Terre-Neuve, Acadie, Provinces maritimes de l’Atlantique), le Groenland et l’Islande, détiendrait un atout appréciable dans le jeu des puissances mondiales. C’est enfin la transposition tangible dans l’espace du symbole polaire. Comme l’Empereur est la référence de l’Empire, notre Empire redeviendra le pôle du monde, le référent des renaissances spirituelles et identitaires de tous les peuples, loin de tout universalisme et de tout mondialisme. » — Rodolphe Badinand, article sur le site web « Europa Maxima », 2000

« [L’]‘Eurosibérie’ est (…) une piste de réflexion pour les préparateurs de l’‘après-chaos’,  comme une étape dans l’édification d’un empire européen circumarctique postérieur au chaos généré par le réchauffement de la Terre. (…) [d’une] future Grande Europe, continent circumarctique ouvert sur la Sibérie, mais aussi sur le Groenland et le Canada. Sur la Terre réchauffée d’après-demain, l’Europe n’apparaîtra plus comme ‘péninsulaire’, c’est-à-dire comme le minuscule appendice de l’Eurasie (…) toujours selon le scénario du réchauffement climatique, l’Europe du Sud pourrait avoir vocation à devenir subcontinentale par rapport au bloc nordique. Celui-ci englobe l’Allemagne, l’Autriche, la Pologne : parties déjà constituantes de l’Europe d’aujourd’hui, dont on voit bien qu’elle n’a rien de ‘péninsulaire’. » — Daniel Cologne, article sur le site web « Europa Maxima »

« Si le Canada et au moins certaines parties des Etats-Unis choisissent de rejoindre l’Imperium [européen], alors nous entourerons complètement l’Océan Arctique et il deviendra une ‘mare nostrum’ de la même manière que la Méditerranée devint la ‘mare nostrum’ des Romains. » — Alisdair Clarke, site web « Aryan Futurism »

« Ne sommes-nous pas pareillement aveugles, nous qui pensons à peine à l’Europe, mais qui ne pensons jamais à l’indispensable unité russo-américaine-européenne qui constituera demain le triple front nordique et occidental contre l’inéluctable marée asiatique ? » — Jean Mabire, article, 1964

« [Il faut] poser le problème de la solidarité globale – ethnique, fondamentalement – du Nord face à la menace du Sud (…) La notion d’Occident disparaît pour céder la place à celle de Monde du Nord, ou Septentrion. » — Guillaume Faye, L’Archéofuturisme, 1998

« Je suggère (…) une autre idée, qui fait suite à mon concept d’‘Eurosibérie’ : Septentrion, c’est-à-dire le regroupement de tous les peuples d’origine européenne de la planète, dans une perspective ethnopolitique et non plus géopolitique. (…) Il s’agirait, sous une forme ou sous une autre encore inimaginable (mais l’Histoire imagine à notre place), du regroupement de tous les peuples d’origine albo-européenne, centrés dans l’hémisphère Nord, de l’Amérique du Nord à l’Europe et à la Fédération de Russie. (…) Cette prédiction de la future existence possible – et peut-être souhaitable – de Septentrion suppose sans doute la disparition des Etats-Unis tels que nous les connaissons, probablement à la suite d’une partition territoriale et l’abandon d’un certain nombre d’Etats. (…) l’idée de Septentrion n’est nullement incompatible avec celle d’Eurosibérie, puisque son centre ne pourrait être que sur notre Continent, la mère-patrie, le centre physique, spirituel et géopolitique de ce qu’il faut bien appeler la race blanche ; et que Septentrion suppose la fin historique des USA sous leur forme actuelle, et le retour peut-être d’une partie des Américains de souche européenne dans l’orbe d’un nouvel empire ethnocentré et européocentré. Septentrion sera la fin du rêve américain, le retour de l’enfant prodigue dans le giron parental européen. » — Guillaume Faye, Le coup d’Etat mondial, 2004

« En 2050, le résident américain moyen sera surtout d’ascendance africaine, asiatique et latino-américaine (…) Les derniers Euro-américains, assiégés dans leurs bastions du Nord, seront obligés de demander à rejoindre le Canada et à former une nouvelle nation incluant l’Alaska. Le nouvel Etat formera une partie de la Plus Grande Europe [sic]. » — Norman Lowell, Credo


Article printed from Counter-Currents Publishing: http://www.counter-currents.com

URL to article: http://www.counter-currents.com/2011/06/project-septentrion-la-derniere-ligne-de-defense/

URLs in this post:

[1] Image: http://www.counter-currents.com/wp-content/uploads/2011/06/petiteourse.jpg

[2] here: http://www.counter-currents.com/2010/08/project-septentrion/

Copyright © 2011 Counter-Currents Publishing. All rights reserved.