Print this post Print this post

Vers un Transhumanisme Blanc du Pouvoir

2,033 words

English original here

Le judaïsme — une religion transhumaniste du pouvoir

Comment le judaïsme ressemble à l’entrée dans un gang :

Le rituel consistant à entrer dans un gang est le suivant : le groupe tabasse le minable que vous êtes, puis s’ils trouvent que vous l’avez bien pris, ils deviennent tous vos « frères du gang » ou quelque chose de ce genre. Ils sont vos meilleurs amis, et j’imagine comment un nouveau membre du gang est « comblé » de félicitations.

Un bébé juif passe aussi par le rituel de la Punition/Douleur à la naissance, et ensuite est « comblé de cadeaux » à l’âge de 13 ans. Cela est destiné à faire comprendre que « l’appartenance a ses privilèges ». Au fond de la psyché, il y a le souvenir de la coupure extrêmement douloureuse. De cette façon, ils savent « qui est le patron ».

Celui qui dit que les bébés ne sentent rien, et/ou qu’ils ne s’en souviennent pas, se fait berner. C’est comme dire que le poisson ne sent pas l’hameçon. C’est un cycle typique « couchez-vous, relevez-vous », pas très différent de la formation militaire de base.

Il existe un large concept appelé « transhumanisme ». Je crois que la raison pour laquelle le  judaïsme a dépassé la chrétienté en pouvoir global est que le judaïsme a encouragé les améliorations trans-humanistes chez ses membres, alors que les ministres [= pasteurs] chrétiens ont craint la compétition pour leur vaisselle de collection.

Qu’est-ce que le transhumanisme ?

D’après Wikipedia:

Le transhumanisme est un mouvement intellectuel et culturel international recommandant l’usage de la science et de la technologie pour améliorer les caractéristiques et les capacités mentales et physiques humaines. Le mouvement regarde les aspects de la condition humaine tells que l’invalidité, la souffrance, la maladie, le vieillissement, et la mort involontaire comme inutiles et indésirables. Les transhumanistes se tournent vers les biotechnologies et d’autres technologies émergentes pour atteindre ces buts. Les dangers, aussi bien que les bénéfices, sont pris en compte par le mouvement transhumaniste.

Le terme « transhumanisme » est symbolisé par le signe H+ ou h+ et est souvent utilisé comme synonyme d’« amélioration humaine ». Bien que la première utilisation connue du terme date de 1957, le sens contemporain est un produit des années 80 quand les futuristes aux Etats-Unis commencèrent à organiser ce qui est maintenant devenu le mouvement transhumaniste. Les penseurs transhumanistes prédisent que les êtres humains pourraient finalement se transformer en êtres avec des capacités tellement étendues qu’ils pourraient mériter le nom de « posthumains ». Le transhumanisme est donc parfois désigné par le nom de « posthumanisme » ou comme une forme d’activisme transformationnel influencé par des idéaux posthumanistes.

La vision transhumaniste d’une humanité future transformée a attiré beaucoup de partisans et de détracteurs venant de tous les horizons. Le transhumanisme a été décrit par un critique, Francis Fukuyama, comme l’idée la plus dangereuse du monde, alors qu’un partisan, Ronald Bailey, répond que c’est le « mouvement qui incarne les aspirations les plus audacieuses,  courageuses, imaginatives, et idéalistes de l’humanité ».

Arno Breker : "Bereitschaft" (“l’alerte”)

Un exemple très connu de trans-humanisme est le bodybuilding, ou le conditionnement physique en général. Cela fut bien sûr finalement autorisé par le christianisme, et nous avons les « chrétiens musclés ».

Mon propre père était un bon exemple. Il était un directeur de la YMCA [Young Men’s Christian Association] et un athlète complet, de la gymnastique au football en passant par le ski et la natation.

Cependant, il y avait le sentiment implicite qu’il y avait des « méthodes normales » d’auto-amélioration, comme la salle de musculation, et ensuite qu’il y avait les méthodes des « cinglés », les styles « non-occidentaux » d’auto-amélioration, comme les ménagères en body faisant du yoga.

Le pouvoir est bon, la faiblesse est mauvaise

Finalement je me suis tellement enthousiasmé pour la possibilité d’auto-amélioration que j’ai perdu tous les tabous. J’ai décidé que tout ce qui me rendait plus puissant était bon.

Pendant des années j’ai écouté « Change Surfer Radio » de Jay Hughes, et je ne comprenais pas à quel point j’étais moi-même un transhumaniste. Je rejetais le terme comme étant « pour les cinglés » parce qu’il sonnait trop comme « transsexuel ». Quand Jay Hughes déclara que les films Terminator étaient des exemples extrêmes de transhumanisme, je compris soudain.

Hugues parla aussi de « créer des Nordiques parfaits avec 160 de Q.I., et cela ne serait peut-être pas une bonne chose pour une société radicalement démocratique. Les gens riches pourraient se transformer eux-mêmes en grands seigneurs aryens ».

Ne riez pas – nous avons déjà la technologie. La seule chose nécessaire, c’est de ne pas se laisser arrêter par le « ministre chrétien implicite » levant son index et disant : « c’est trop bizarre ».

Tout l’aspect du christianisme qui dit « Ne faites pas ça » est la raison pour laquelle le Moyen Age fut « mille ans sans prendre de bain ». Se baigner était considéré comme « impie », c’est-à-dire « transhumaniste ». C’était une auto-amélioration païenne et inutile pour les gens pieux.

S’il y a un déclic dans votre cerveau qui dit : « Non, c’est trop bizarre », c’est la même impulsion qui nous a dit de ne pas prendre de bain pendant mille ans. Démontez ce circuit étranger implanté et jetez-le.

Tournez-vous vers un nouveau circuit, un circuit qui est déjà dans votre cerveau. C’est un circuit qui dit : « Tout ce qui me donne du pouvoir est bon ».

La domination de l’ordre actuel dépend du « christianisme implicite » qui a été implanté en nous depuis l’école du dimanche. C’est cela en vous qui se détourne de la Volonté de Puissance, de la lutte fanatique et obsédante pour la domination.

Si des mots comme « pouvoir, fanatique, obsédant, domination » vous gênent, c’est le ministre chrétien implicite à l’arrière de votre tête. Eteignez-le. Imaginez dans votre esprit qu’il est en train de diriger son doigt vers vous. Moquez-vous de lui, et ensuite prenez-le comme une poupée de chiffon et jetez-le hors de votre cerveau.

A sa place, mettez Arnold Schwarzenegger disant avec son accent autrichien : « Ce qui me rend plus puissant est bon. Ce qui m’affaiblit est mauvais ».

Apprenez de l’ennemi

J’ai compris ceci en étudiant l’ennemi. Les Juifs de gauche ont tiré un grand avantage de cette impulsion « chrétienne implicite », tout en pratiquant eux-mêmes le transhumanisme et une religion du pouvoir. Leur pouvoir réside dans le fait qu’ils nous contrôlent.

Cela ne veut pas dire que quelqu’un comme Tim Wise ne « croit » pas ce qu’il prêche. Il est obligé. Pour hypnotiser quelqu’un, vous devez y croire vous-même. Il est capable de croire en une chose dont il sait que c’est une « fraude bénéfique », ou « noble mensonge ».

Demandons-nous ce qui est « mauvais » d’après Tim Wise. D’après le paragraphe cité plus loin, nous voyons que la « domination » de la part des Blancs est le « mal ultime ». Les bons Blancs « rouleront sur eux-mêmes et montreront leur ventre ». Les bons Juifs font l’opposé, bien sûr.

Les bons (chrétiens) Blancs évitent ce sujet de « transhumanisme bizarre ». Les bons (chrétiens) Blancs ne veulent pas « dominer » parce que nous sommes tous égaux maintenant. Même les gens de tendance libérale laïque affirment que rechercher la domination ne fait que « perpétuer le cycle de domination ». Eh bien, non. Ça ne passe pas. Celui qui abandonne volontairement la lutte pour la domination finira par devenir esclave… littéralement. Même s’ils parviennent tous à vivre en hippies pacifiques maintenant dans les forêts de l’Oregon, si nous avons un jour un gouvernement de couleur du style ANC aux Etats-Unis, il y aura autant de paix pour eux qu’il y en pour les Blancs de l’ancienne Rhodésie.

Si la Rhodésie/Zimbabwe est un mauvais résultat, alors tout ce qui conduit à cela est mauvais, ou peut-être carrément mal. Se soumettre volontairement est MAL. C’est la mauvaise décision, dans tous les cas. Le ministre chrétien ou le Tim Wise qui vous dit d’« abandonner votre pouvoir » est votre exécuteur.

Donc qu’est-ce qui est bien ? Demandons une fois encore à Arnold :

« Ce qui me rend plus puissant est bon. Ce qui m’affaiblit est mauvais. »

Je regarde les Juifs. J’ai vu comment ils vivent à Boston. En fait ils s’occupent de tout ce que les chrétiens ont été découragés de faire. Auto-avancement, égoïsme, pensée collective. Ils sont sûrement une bande de névrotiques, mais si vous riez en voyant Woody Allen, vous passez à coté du Juif qui s’est emparé de votre culture. Ça ne me fait vraiment pas rire.

Nous pouvons apprendre de l’ennemi quels idéaux nous devons avoir, en voyant ce qu’ils craignent. Tim Wise a vendu la mèche lorsqu’il a écrit le paragraphe qui suit, mes commentaires entre crochets :

http://www.laprogressive.com/rankism/obama-black-voters-and-the-myth-of-reverse-racism/

Mais pour les membres des groupes qui n’ont pas été soumis à « penser avec leur peau » ou avec leur identité raciale, c’est assez différent et plus problématique. Pour les membres du groupe dominant, s’engager dans une liaison raciale n’a de sens que comme un moyen de maintenir la domination [maintenir une société saine où les filles blanches de 14 ans ne sont pas mises enceintes ou infectées par le virus du SIDA par des hommes noirs]. Cela ne peut pas être pour « avoir une part du gâteau », puisque de telles personnes y ont déjà accès, et à toutes les parts qu’elles veulent ; cela doit plutôt être pour empêcher les autres d’obtenir les leurs [parts de viande blanche], de prendre des parts du gâteau auquel le groupe dominant a fini par penser qu’il lui appartenait [Bien sûr. Nous nous appartenons nous-mêmes comme Famille Raciale. Aucune autre race ne peut prétendre à une part d’entre nous]. Ce n’est pas pour chercher une place à la table, mais pour chercher à assurer la table que vous avez déjà de l’intrusion des autres [de même que nous empêchons l’intrusion dans nos propres maisons, nous empêchons aussi l’intrusion dans notre pool génétique et la partie de la Planète Terre dont notre race a besoin pour survivre]. La liaison blanche, en d’autres mots, équivaut au racisme parce qu’elle est superflue : elle équivaut à faire en sorte que ceux qui ont déjà largement le contrôle assurent ce contrôle à perpétuité. Cela entraîne le maintien de l’inégalité raciale [Nous blâmant pour les inégalités en dotation naturelle], des chances inégales et des disparités massives dans les chances d’accès et de vie [Bienvenue sur la Planète Terre]. Les liaisons noires et brunes, d’autre part, permettent de gagner des accès [et d’aider à la Domination Juive en ouvreurs-de-portes pour les noirs et les bruns et les maitres au-dessus des blancs], d’assurer un point, et d’élever collectivement des membres des communautés subordonnées à un endroit où ils peuvent concourir en égaux avec ceux qui ont toujours été au pouvoir [peuvent-ils concourir en égaux s’ils ne sont pas égaux ?]. Il n’y a absolument rien de suprématiste ou de raciste là-dedans, à moins de présumer – comme Jesse Jackson et d’autres l’ont longtemps dit – qu’il n’y a pas de différence fondamentale entre un paillasson « Bienvenue » et un panneau « Entrée interdite » [les synagogues et les écoles yeshiva juives arborent le second].

La faiblesse … en nous … est mauvaise. La faiblesse conduit au Zimbabwe. Elle conduit à Nushawn Williams infectant une douzaine de filles blanches avec le SIDA et mettant enceintes six d’entre elles, et bien sûr cela est arrivé un million de fois depuis 1997.

Pour vaincre notre programme implanté, notre « christianisme implicite », nous devons tuer le ministre chrétien dans notre subconscient, et le remplacer par une religion du pouvoir.

Le rabbin juif à l’arrière de la tête de chaque Juif dit toujours : « Est-ce bon pour les Juifs ? »

Nous avons besoin d’un nouveau super-ego, d’une nouvelle conscience divine, qui dise Oui au pouvoir et à la domination, plutôt que de s’en détourner comme un couard. Nous devons mettre fin à ce qui reste de la pensée des « mille ans sans bain » et cultiver une religion transhumaniste du pouvoir.

 

If you enjoyed this piece, and wish to encourage more like it, give a tip through Paypal. You can earmark your tip directly to the author or translator, or you can put it in a general fund. (Be sure to specify which in the "Add special instructions to seller" box at Paypal.)
  • Video of the Day:

  • Kindle Subscription
  • Our Titles

    New Right vs. Old Right

    Lost Violent Souls

    Journey Late at Night: Poems and Translations

    The Non-Hindu Indians & Indian Unity

    Baader Meinhof ceramic pistol, Charles Kraaft 2013

    The Lightning and the Sun

    Jonathan Bowden as Dirty Harry

    The Lost Philosopher, Second Expanded Edition

    Trevor Lynch's A White Nationalist Guide to the Movies

    And Time Rolls On

    The Homo & the Negro

    Artists of the Right

    North American New Right, Vol. 1

    Forever and Ever

    Some Thoughts on Hitler

    Tikkun Olam and Other Poems

    Under the Nihil

    Summoning the Gods

    Hold Back This Day

    The Columbine Pilgrim

    Confessions of a Reluctant Hater

    Taking Our Own Side

    Toward the White Republic

    Distributed Titles

    Demon

    Proofs of a Conspiracy

    Fascism viewed from the Right

    The Wagnerian Drama

    Fascism viewed from the Right

    Notes on the Third Reich

    Morning Crafts

    New Culture, New Right

    An eagle with a shield soaring upwards

    A Life in the Political Wilderness

    The Fourth Political Theory

    The Passing of the Great Race

    The Passing of a Profit & Other Forgotten Stories

    Fighting for the Essence

    The Arctic Home in the Vedas

    The Prison Notes

    It Cannot Be Stormed

    Revolution from Above

    The Proclamation of London

    Beyond Human Rights

    The WASP Question

    Can Life Prevail?

    The Jewish Strategy

    The Metaphysics of War

    A Handbook of Traditional Living

    The French Revolution in San Domingo

    The Revolt Against Civilization

    Why We Fight

    The Problem of Democracy

    The Path of Cinnabar

    Archeofuturism

    Tyr

    Siege

    On Being a Pagan

    The Lost Philosopher

    The Dispossessed Majority

    Might is Right

    Impeachment of Man

    Gold in the Furnace

    Defiance