Salut au Dernier Avatar!"/>
Print this post Print this post

Heil Kalki!:
Salut au Dernier Avatar!

1,600 words

« Lorsque les rites enseignés par les textes traditionnels et lorsque les institutions établies par la loi seront sur le point de disparaître, lorsque le terme de l’âge sombre sera proche, une partie de l’être divin existant par sa propre nature spirituelle selon le caractère du Brahman, qui est le Commencement et la Fin (…) descendra sur la terre (…). Sur la terre il rétablira la justice ; et l’esprit de ceux qui seront vivants à la fin de l’âge sombre s’éveillera et deviendra d’une transparence cristalline. Les hommes ainsi changés en vertu de cette époque spéciale constitueront une semence d’être humains [nouveaux] et donneront naissance à une race qui suivra les lois de l’âge primordial [kritâ-yuga]. »

(Vishnou Purana)

« …que ce soit un peu plus tôt ou un peu plus tard, ce développement descendant que les Occidentaux modernes appellent ‘progrès’ trouvera sa limite, et alors l’‘âge noir’ prendra fin ; alors paraîtra le Kalkin-avatâra, celui qui est monté sur le cheval blanc, qui porte sur sa tête un triple diadème, signe de la souveraineté dans les trois mondes, et qui tient dans sa main un glaive flamboyant comme la queue d’une comète ; alors le monde du désordre et de l’erreur sera détruit, et, par la puissance purificatrice et régénératrice d’Agni, toutes choses seront rétablies et restaurées dans l’intégralité de leur état primordial, la fin du cycle présent étant en même temps le commencement du cycle futur. »

(René Guénon, article « L’esprit de l’Inde », 1930)

« Je sais que Quelqu’un doit s’avancer et affronter notre situation. Je l’ai cherché. Je ne l’ai trouvé nulle part ; et donc j’ai pris sur moi de faire le travail préparatoire, seulement le travail préparatoire le plus urgent. Car je le sais bien : je ne suis pas Lui. Et je sais aussi ce qui me manque. »

(déclaration d’Adolf Hitler dans une conversation privée en 1928, d’après l’écrivain allemand Hans Grimm ; cité dans Hans Grimm, Warum, woher, aber wohin ?, 1955)

« Le dixième avatâra Kalki est encore à venir. A la fin de l’âge des conflits, l’âge présent, il apparaîtra monté sur un cheval blanc et tenant une épée qui rayonnera comme une comète. Il rétablira l’âge d’or, punira les méchants, réconfortera les vertueux, puis détruira le monde. Plus tard, sur les ruines de la terre apparaîtra une humanité nouvelle. »

(Alain Daniélou, Mythes et dieux de l’Inde)

« La dernière incarnation de Celui-qui-revient – le dernier homme contre-le-temps – porte de nombreux noms. Toutes les grandes religions, toutes les grandes cultures, toutes les vraies traditions (vivantes ou obsolètes) lui en ont donné un. Par les yeux du Visionnaire de Patmos, les chrétiens voient en lui le Christ, présent pour la deuxième fois : non plus un doux prêcheur de l’amour et du pardon, mais l’irrésistible chef des anges exterminateurs destinés à mettre fin à ce monde rempli de péché et à établir ‘un nouveau Ciel et une nouvelle Terre’. Le monde islamique l’attend sous les traits du Mahdi, qu’Allah enverra à la fin des temps, ‘pour écraser tout le mal par le pouvoir de son épée – après que les Juifs seront redevenus les maîtres de Jérusalem’ et ‘après que Satan aura enseigné aux hommes à enflammer même l’air qu’ils respirent’. Et des millions d’hindous l’ont appelé depuis des temps immémoriaux, et l’appellent encore, Kalki, la dernière incarnation de la puissance conservatrice du monde, Vishnou ; Celui qui mettra fin, dans l’intérêt de la vie, à cet Age d’Obscurité et qui ouvrira un nouveau Cycle du Temps. (…)

Tous les hommes contre-le-temps (tous les centres de l’action contre le temps, au sens cosmique du mot) sont des incarnations de Vishnou. Ils sont tous – plus ou moins – des Sauveurs du monde : des forces de Vie, dirigées contre le courant descendant du changement irrésistible qui est le courant même du temps ; des forces de Vie tendant à rendre au monde sa perfection originelle et intemporelle. (…)

L’homme contre-le-temps – qui vit dans l’éternité tout en agissant dans le temps, selon la doctrine aryenne de la violence détachée – possède la fidélité de Vishnou pour le modèle originel de la création, la sainte furie de destruction de Shiva (en vue d’une nouvelle Création), et la sérénité insondable de Brahma (…)

Jusqu’à présent aucun héros contre-le-temps n’a jamais exprimé ce triple aspect de la divinité immanente avec une exactitude absolue, et aucun ne le fera, excepté le dernier.

Ce dernier grand individu – une fusion absolument harmonieuse des opposés les plus tranchants, à la fois Soleil et Foudre – est celui que les fidèles de toutes les religions et les membres de presque toutes les cultures attendent (…) celui que j’ai appelé par son nom hindou, Kalki, à cause de la vérité cosmique que ce nom évoque. (…)

Ses compagnons d’armes seront les derniers nationaux-socialistes ; les hommes de fer qui auront surmonté victorieusement l’épreuve de la persécution, et plus encore, l’épreuve de l’isolement complet dans un monde lugubre et indifférent dans lequel ils n’ont pas leur place ; ceux qui font face à ce monde et qui le défient par tous leurs gestes, par toutes leurs paroles, par tous leurs silences (…)

Ils sont le pont vers la surhumanité, dont Nietzsche a parlé ; le Dernier Bataillon, dans lequel Adolf Hitler a placé sa confiance. Kalki les conduira, à travers les flammes du grand embrasement final, dans la lumière du soleil d’un nouvel Age d’Or. »

(Savitri Devi, The Lightning and the Sun, 1958)

« Les signes des temps proclament que le jour approche où Kalki apparaîtra. Il apparaîtra quand tous les membres de l’aristocratie aryenne naturelle, tous sauf les derniers et les plus durs – Ses compagnons d’armes élus –, auront définitivement pris le chemin de l’abîme. Et tous, sauf les quelques élus, sont en train de prendre ce chemin. »

(Savitri Devi, op.cit.)

« La Tradition ne nous a pas donné la date du dernier retour de Celui-qui-revient. Ni le moyen de la calculer. La Tradition n’est ni de l’histoire ni de l’astrologie. Cependant, d’après les signes que j’ai mentionnés, la dernière incarnation des Forces ‘contre le Temps’ dans notre cycle du Temps – Kalki – doit apparaître bientôt. Il viendra quand tout semblera irrémédiablement perdu : quand rien ne restera de la véritable Race Elue – l’aristocratie aryenne naturelle – à part une poignée silencieuse, inaperçue, mais consciente, inébranlable et active d’hommes et de femmes… »

(Savitri Devi, op.cit.)

« Il est impossible de dire où ‘Il’ apparaîtra. (…) D’après les lois du développement dans le Temps qui sont celles de la logique de l’histoire, Kalki, le Vengeur, le Rédempteur final, ne peut appartenir qu’à la plus jeune race de notre cycle du Temps : la race aryenne. Car c’est la race la plus jeune et la plus dynamique de tout cycle du Temps qui fournit ‘le pont’ vers le cycle suivant : l’Avant-garde élue qui aura le privilège enviable de vivre dans les deux cycles du Temps ; qui livrera la dernière bataille des Forces de la Vie dans le monde condamné et qui connaîtra la perfection du monde nouveau (ou plutôt, régénéré), ce glorieux état d’existence de l’Age d’Or… »

(Savitri Devi, op.cit.)

« Le national-socialisme fut la forme politique d’un Courant Esotérique en Europe qui était alors représenté par la Société de Thulé. Le Troisième Reich fut une semence du futur Imperium européen. Il créa de nouveaux archétypes et de nouveaux martyrs pour le peuple européen avec son Sacrifice du Sang et son héroïsme épique au service de ce Destin. Hitler fut la figure centrale de ce drame cosmique, mais il ne semblait pas se considérer lui-même comme l’incarnation finale du Vindex-Kalki qui était et qui est attendu par le Courant Esotérique Européen. Il était plutôt quelqu’un comme ‘Jean le Baptiste’ préparant la voie (la ‘semence’) pour ‘celui qui viendrait après lui’, comme il le déclara lui-même. Par conséquent la première expérimentation – le Troisième Reich – ne fut pas la forme finale – avortée – de l’Imperium européen, mais le prélude à quelque chose de plus grand, encore à venir… »

(texte du « Black Order »)

« Le IIIe Reich avec son Ordre Noir SS, a été la dernière tentative de restauration héroïque et de reconstruction aristocratique qu’a connu Occident depuis le Moyen Age dans cette phase finale du Kali-Yuga. La tentative d’Hitler de fonder un nouvel Age d’Or pour l’Occident, qui rendrait moins catastrophique cette période, n’a été qu’un échec partiel, parce qu’il a ouvert la voie à ‘Celui qui viendra’, c’est-à-dire au Kalki-Avatara. »

(Janus Montsalvat, site web néo-nazi espagnol)

« De nombreuses ressemblances existent entre les trois grands prédécesseurs que sont Alexandre, César et Napoléon, et Adolf Hitler. (…) Les quatre grands conquérants apparaissent (…) particulièrement liés au dieu de la guerre. On pourrait d’une certaine manière les considérer comme des incarnations divines de ce dieu. Et en ce sens, Hitler est bien le continuateur, l’héritier de ces grands prédécesseurs. (…) son idéal n’est pas mort dans le bunker de Berlin et peut renaître à tout moment et pourquoi pas chez son ancien allié et ennemi, la Russie. Ou bien celui-ci pourrait renaître dans toute l’Europe d’une manière inattendue. Le rêve d’Alexandre, de César, de Napoléon et d’Hitler, ne s’arrêtera pas. Dans cette optique, l’apparition d’un nouvel avatar du dieu guerrier, celui que les Indiens appellent Kalkî, réincarnation ultime de Vishnu ou d’Indra, et qui ramènerait l’âge d’or, est inévitable. (…) Plutôt que de voir en Hitler un atroce boucher, ce qui n’enlève rien aux millions de morts du fait de sa politique, il pourrait n’avoir été que l’annonciateur d’autre chose. »

(Thomas Stahler, dans la brochure Fascisme, fascismes, national-socialisme, 2004)

Updated : 18 octobre 2011

 

If you enjoyed this piece, and wish to encourage more like it, give a tip through Paypal. You can earmark your tip directly to the author or translator, or you can put it in a general fund. (Be sure to specify which in the "Add special instructions to seller" box at Paypal.)
This entry was posted in North American New Right and tagged , , , , , , , , , , , . Both comments and trackbacks are currently closed.
  • Video of the Day:

  • Kindle Subscription
  • Our Titles

    New Right vs. Old Right

    Lost Violent Souls

    Journey Late at Night: Poems and Translations

    The Non-Hindu Indians & Indian Unity

    Baader Meinhof ceramic pistol, Charles Kraaft 2013

    The Lightning and the Sun

    Jonathan Bowden as Dirty Harry

    The Lost Philosopher, Second Expanded Edition

    Trevor Lynch's A White Nationalist Guide to the Movies

    And Time Rolls On

    The Homo & the Negro

    Artists of the Right

    North American New Right, Vol. 1

    Forever and Ever

    Some Thoughts on Hitler

    Tikkun Olam and Other Poems

    Under the Nihil

    Summoning the Gods

    Hold Back This Day

    The Columbine Pilgrim

    Confessions of a Reluctant Hater

    Taking Our Own Side

    Toward the White Republic

    Distributed Titles

    Fascism viewed from the Right

    Notes on the Third Reich

    Morning Crafts

    New Culture, New Right

    An eagle with a shield soaring upwards

    A Life in the Political Wilderness

    The Fourth Political Theory

    The Passing of the Great Race

    The Passing of a Profit & Other Forgotten Stories

    Fighting for the Essence

    The Arctic Home in the Vedas

    The Prison Notes

    It Cannot Be Stormed

    Revolution from Above

    The Proclamation of London

    Beyond Human Rights

    The WASP Question

    Can Life Prevail?

    The Jewish Strategy

    The Metaphysics of War

    A Handbook of Traditional Living

    The French Revolution in San Domingo

    The Revolt Against Civilization

    Why We Fight

    The Problem of Democracy

    The Path of Cinnabar

    Archeofuturism

    Tyr

    Siege

    On Being a Pagan

    The Lost Philosopher

    The Dispossessed Majority

    Might is Right

    Impeachment of Man

    Gold in the Furnace

    Defiance