Print this post Print this post

Nationalisme Blanc Explicite

Dali-Figure1,946 words

English original here

Le Nationalisme Blanc est l’idée monstrueuse et immorale que la race blanche, une sous-espèce biologique unique qui est à long terme en danger d’extinction (du fait de la perte de son habitat et de la compétition de sous-espèces envahissantes plus agressives), mérite les mêmes protections que les poissons-escargots, les chouettes tachetées, et les condors de Californie.

Les Américains blancs deviendront une minorité dans ce pays en 2050. Je sais très bien qu’un immense nombre d’Américains blancs – libéraux, centristes et conservateurs – sont profondément mal à l’aise avec cette transformation. Ils savent qu’elle menace les choses qu’ils valorisent. Les gens de droite comprennent que l’individualisme, le capitalisme et le gouvernement constitutionnel ne survivront pas dans une Amérique noire et brune. Les libéraux savent que les droits des femmes, des gays, l’environnementalisme, les droits des animaux et l’appui aux « arts » auront peu de place dans une nation dominée par les Mexicains, les musulmans, et les Noirs. (Malheureusement, personne dans le courant majoritaire politique blanc ne pense à la perpétuation de leur famille raciale étendue comme un bien politique en soi. Mais nous travaillons là-dessus.)

Je sais aussi que les Américains blancs deviendront encore plus mal à l’aise à mesure que le point de basculement approchera, peut-être suffisamment agités pour vraiment faire quelque chose pour ralentir ou inverser le processus.

Je sais cela, parce que je vis déjà dans ce futur. Oui, j’ai accès à une machine à voyager dans le temps. Il suffit de prendre un billet d’avion pour la Californie, où il est 2050 aujourd’hui.

Les Américains blancs savent que notre pays est en train de nous être arraché, et nous avons peur. Mais les Américains blancs savent aussi qu’il est dangereux  d’exprimer ces craintes pour le futur, par crainte de conséquences beaucoup plus immédiates. Nous avons peur qu’en nous exprimant, cela nous apportera beaucoup d’ennemis et peu d’amis.

Mais que se passerait-il si la majorité des Américains blancs en arrivait à penser de cette manière ? Que se passerait-il si une majorité décidait qu’il y a déjà trop peu d’Etats européens blancs dans l’hémisphère occidental, et beaucoup trop d’Etats non-blancs hispanophones et arriérés ? Ce pays est encore assez démocratique pour changer de politique, si le peuple se lève et l’exige.

Mais il ne suffit pas que la majorité croie simplement quelque chose. Les membres de la majorité doivent savoir qu’ils sont la majorité, et les politiciens doivent le savoir aussi. Mais cela signifie que les gens doivent déclarer leurs opinions publiquement, pour qu’une minorité consciente d’elle-même puisse s’unir. Une majorité silencieuse est impuissante.

Mais pour qu’une majorité silencieuse puisse devenir consciente d’elle-même, il faut qu’au moins quelques personnes se déclarent publiquement. Une minorité courageuse doit se déclarer et tenir ses positions suffisamment longtemps pour que les moins courageux trouvent le courage de la rejoindre. Graduellement la foule s’accroît en ajoutant des couches de gens encore plus timides et tièdes, jusqu’à ce qu’elle attire finalement la masse nécessaire à tout mouvement de masse : les gens qui rejoignent simplement parce qu’ils veulent être du coté des gagnants. A ce moment, les gens les plus méprisables de tous – les politiciens – rejoindront en hâte, et la nouvelle majorité aura son jour de triomphe. C’est un processus qui ne peut commencer, cependant, qu’avec quelques hommes de courage qui prendront le risque de brandir un étendard que leurs compagnons moins courageux pourraient apprécier ou non.

En bref, nous avons besoin de Nationalistes Blancs explicites. Nous avons besoin de beaucoup d’entre eux. Et nous avons besoin qu’ils apparaissent plus tôt que plus tard.

Idéalement, les Nationalistes Blancs explicites devraient venir de tous les horizons, classes sociales, régions, religions, cultures, sous-cultures et groupes ethniques, afin que les gens de tous ces groupes puissent s’identifier à des exemples concrets de Nationalistes Blancs explicites.

De plus, ce serait aussi idéal si les Nationalistes Blancs explicites étaient en moyenne plus habiles, avaient meilleure allure et réussissaient mieux que les autres membres de leur groupe particulier, puisque nous voulons non seulement que les gens s’identifient à eux mais aussi qu’ils les respectent.

Il est évident que nous avons une longue route à parcourir.

Mais il y a de bonnes raisons à cela.

Aux Etats-Unis, il n’est pas illégal d’être un Nationaliste Blanc. Pas encore en tous cas. Les Nationalistes Blancs ne sont pas arrêtés, emprisonnés, torturés ou assassinés par l’Etat. Bien que nous sachions que notre gouvernement fait ces mêmes choses contre des citoyens non-américains autour du globe.

Etre un Nationaliste Blanc explicite expose cependant quelqu’un à toutes sortes de harcèlement privé, à la fois légal et illégal. Les Nationalistes Blancs explicites sont soumis à des mauvais traitements verbaux, incluant des mortifications morales. Les Nationalistes Blancs explicites peuvent perdre des opportunités d’affaires ou leur emploi. Parfois on perd des amis. On peut même être snobé par sa famille ou perdre son mariage. Dans de rares cas, les Nationalistes Blancs explicites sont soumis à des violences criminelles à cause de leurs opinions, ou sont considérés comme des criminels par le gouvernement.

Mais habituellement les punitions sont plutôt légères. On peut avoir quelques discussions agitées qui peuvent faire accélérer le rythme cardiaque. On peut être obligé de supporter un environnement professionnel désagréable. On peut perdre la compagnie d’amis tièdes et lâches (quand on a affaire à la lâcheté, on ne sait jamais vraiment pourquoi certains amis et connaissances s’éloignent). Mais on est alors débarrassé de ce genre de gens et on finira par trouver de nouveaux amis qui sont capables de relations plus profondes et plus significatives – des amis qui comprennent aussi le plus grand problème qui menace le monde aujourd’hui.

A cause de ces difficultés, beaucoup de gens qui viennent au Nationalisme Blanc préfèrent garder cela secret. Ils se disent qu’il n’y a rien à gagner à se déclarer publiquement, puisque si peu de gens pensent de notre manière, et très peu d’entre eux prendraient la défense de quelqu’un qui est publiquement attaqué parce qu’il défend l’existence continuée de notre race.

Cela est particulièrement vrai des Nationalistes Blancs qui ont beaucoup à perdre – argent et statut ; liens commerciaux, sociaux et politiques – et qui veulent qu’eux et leurs familles restent sur une trajectoire sociale ascendante.

C’est exactement le genre de gens dont les Nationalistes Blancs ont besoin à leurs cotés.

Les seuls gens qui n’ont rien à craindre de l’opprobre social sont ceux qui n’ont rien à perdre. Mais les gens qui n’ont rien à perdre ont aussi peu à offrir. Et nous avons déjà suffisamment de gens comme ça.

L’une des manières les plus populaires de s’engager dans la Défense des Blancs tout en se protégeant est l’utilisation d’un nom de plume. Cela fournit la plupart des avantages du silence tout en permettant de s’exprimer. Un bon pourcentage des meilleurs Défenseurs Blancs tombe dans cette catégorie.

Donc comment construire une équipe gagnante à partir des types majoritaires qui sont pour la plupart silencieux et à partir des types explicites qui sont pour la plupart marginaux ?

Une division naturelle du travail s’impose d’elle-même. Les Nationalistes Blancs explicites doivent s’exprimer publiquement, défendre leurs positions, et s’atteler à la longue, dure et monotone tâche de gagner davantage de gens à notre cause. Les Nationalistes Blancs silencieux doivent signer des chèques. Ou, s’ils ont peur de signer des chèques, ils doivent mettre du liquide dans des enveloppes.

D’après l’un de ses amis, Wilmot Robertson racontait qu’avec les années, il entendit parler de gens riches et puissants qui exprimaient leur accord avec lui mais lui disaient qu’ils n’osaient pas s’exprimer eux-mêmes. Lorsqu’il leur demanda de le soutenir, afin qu’il puisse parler pour eux, ils dirent qu’ils n’osaient pas faire cela non plus. Craignaient-ils que les traces de leurs chèques soient retrouvées ? Peut-être, mais durant toutes ces années où il publia Instauration, Robertson ne reçut jamais une enveloppe anonyme contenant du liquide.

Comment pouvons-nous forger des relations cordiales et productives entre les  Nationalistes Blancs explicites, incluant ceux qui utilisent des noms de plume, et ceux qui choisissent de rester silencieux ? Quelques points de bienséance sont un bon début :

1. Quiconque vient au Nationalisme Blanc doit déterminer son propre niveau d’implication et d’expression publique.

2. Tous les autres doivent respecter ces décisions. Les Nationalistes Blancs ont le droit d’être silencieux. Les Nationalistes Blancs ont le droit d’utiliser des noms de plume.

Cela implique que :

1. Il est erroné pour les NB explicites de dénigrer les gens qui choisissent de rester silencieux ou d’utiliser des noms de plume.

2. Il est erroné pour les NB explicites de « balancer » les gens qui choisissent de rester silencieux ou d’utiliser des noms de plume.

Les motivations et les décisions humaines sont complexes. De l’extérieur, nous ne pouvons pas prétendre savoir pourquoi les gens choisissent de rester silencieux ou d’adopter des noms de plume. Ces décisions ne peuvent cependant pas être prises ipso facto comme des preuves de lâcheté, de vénalité, de stupidité, ou de malhonnêteté. Et même si de tels motifs jouent un rôle, les gens peuvent gagner en courage, en idéalisme, et en compréhension.

Les gens de bon caractère peuvent avoir de bonnes raisons de rester silencieux ou de dissimuler leurs noms. Les Nationalistes Blancs explicites qui ne peuvent pas ou ne veulent pas comprendre cela sont un danger pour le mouvement. Ils éloignent des gens qui pourraient autrement apporter leur contribution. Et ils créent un climat de peur et de suspicion qui rend difficile le travail en commun pour les gens qui restent.

Quand des NB explicites rudoient et intimident des NB silencieux pour leur faire quitter la banquette, ou quand ils dénigrent les gens qui utilisent des noms de plume, la conclusion naturelle des gens sensibles et prudents est : « Un jour ou l’autre, ce type va commencer à ‘balancer’ les gens ». Ils ont raison d’être effrayés, et les NB explicites doivent s’avancer et dire quelque chose là-dessus. Les donneurs de leçons et les « balances » doivent être réprimandés, et s’ils persistent, ils doivent être écartés. C’est la seule façon pour que le mouvement explicite puisse gagner en crédibilité et commencer à se développer.

Les NB silencieux ou anonymes doivent rendre la politesse comme suit :

1. Ne vous plaignez pas de la nature marginale des NB explicites.

La principale raison pour laquelle les NB explicites sont moins modérés que les autres est que les plus modérés préfèrent le silence ou l’anonymat. La manière la plus rapide de changer cela n’est pas de s’en plaindre, mais de devenir explicite. Si vous n’êtes pas prêt pour cela, alors fichez-nous la paix. Nous recevons assez de mitraille de la part du système. Nous n’avons pas besoin que les nôtres s’y mettent aussi. De même qu’il y a de bonnes raisons pour que vous restez silencieux ou anonyme, il y a de bonnes raisons pour que beaucoup de NB explicites soient excentriques. Les idées excentriques attirent les gens excentriques. Dès que nos idées deviendront plus populaires, les gens modérés seront attirés par elles. Les NB excentriques, cependant, ne doivent pas être blâmés pour la mauvaise réputation des NB. La mauvaise réputation vient du fait que nous offrons une critique fondamentale du système.

2. Ne venez pas à nos réunions pour ressasser toutes les raisons pour lesquelles il vaut mieux demeurer silencieux et anonyme.

Nous connaissons tous bien le monde dans lequel nous vivons. Flageller ce cheval mort ne fait que nous rendre plus difficile la tâche de recruter et de motiver des gens valables, ce qui renforce la marginalité du mouvement, ce qui rend habile de rester silencieux, et ainsi le cycle continue. Rompez le cycle en restant silencieux. Ou, encore mieux, offrez des paroles d’encouragement et des avis constructifs en échange du confort de s’isoler des conséquences négatives de la Défense Blanche explicite.

 

If you enjoyed this piece, and wish to encourage more like it, give a tip through Paypal. You can earmark your tip directly to the author or translator, or you can put it in a general fund. (Be sure to specify which in the "Add special instructions to seller" box at Paypal.)
This entry was posted in North American New Right and tagged , , , , , , , . Both comments and trackbacks are currently closed.
    Kindle Subscription
  • EXSURGO Apparel

    Our Titles

    Confessions of a Reluctant Hater (2nd ed.)

    The Hypocrisies of Heaven

    Waking Up from the American Dream

    Green Nazis in Space!

    Truth, Justice, and a Nice White Country

    Heidegger in Chicago

    The End of an Era

    Sexual Utopia in Power

    What is a Rune? & Other Essays

    Son of Trevor Lynch's White Nationalist Guide to the Movies

    The Lightning & the Sun

    The Eldritch Evola

    Western Civilization Bites Back

    New Right vs. Old Right

    Lost Violent Souls

    Journey Late at Night: Poems and Translations

    The Non-Hindu Indians & Indian Unity

    Baader Meinhof ceramic pistol, Charles Kraaft 2013

    Jonathan Bowden as Dirty Harry

    The Lost Philosopher, Second Expanded Edition

    Trevor Lynch's A White Nationalist Guide to the Movies

    And Time Rolls On

    The Homo & the Negro

    Artists of the Right

    North American New Right, Vol. 1

    Forever and Ever

    Some Thoughts on Hitler

    Tikkun Olam and Other Poems

    Under the Nihil

    Summoning the Gods

    Hold Back This Day

    The Columbine Pilgrim

    Confessions of a Reluctant Hater

    Taking Our Own Side

    Toward the White Republic

    Distributed Titles

    Tyr, Vol. 4

    Reuben

    The Node

    Axe

    Carl Schmitt Today

    A Sky Without Eagles

    The Way of Men

    Generation Identity

    Nietzsche's Coming God

    The Conservative

    The New Austerities

    Convergence of Catastrophes

    Demon

    Proofs of a Conspiracy

    Fascism viewed from the Right

    Notes on the Third Reich

    Morning Crafts

    New Culture, New Right

    The Fourth Political Theory

    Can Life Prevail?

    The Metaphysics of War

    Fighting for the Essence

    The Arctic Home in the Vedas

    Asatru: A Native European Spirituality

    The Shock of History

    The Prison Notes

    Sex and Deviance

    Standardbearers

    On the Brink of the Abyss

    Beyond Human Rights

    A Handbook of Traditional Living

    Why We Fight

    The Problem of Democracy

    Archeofuturism

    The Path of Cinnabar

    Tyr

    The Lost Philosopher

    Impeachment of Man

    Gold in the Furnace

    Defiance

    The Passing of a Profit & Other Forgotten Stories

    Revolution from Above