Print this post Print this post

Diviser pour mieux régner:
La haine anti-allemande détourne des vrais problèmes

merkel_nazi11,535 words

English version here

Et rebelote : Une fois de plus le sentiment anti-allemand est généré dans l’Europe et le monde entier pour créer un bouc émissaire.

Après que les soldats allemands aient été accusés d’embrocher des bébés belges sur la pointe de leurs baïonnettes et de leur couper les mains par pur sadisme pendant la Première Guerre mondiale, et après que les Allemands aient soi-disant fabriqué des abat-jour à partir de peau humaine pendant la Seconde Guerre Mondiale, l’accusation d’aujourd’hui est que l’Allemagne est sur le point de soumettre toute l’Europe. En Grèce, Espagne, et Italie des conte de fées sur un « Quatrième Reich » circulent. Il Giornale écrit :

Maintenant qu’ils sont revenus, cette fois pas avec des canons mais avec l’€uro. . . nous devons tout accepter, et s’incliner devant le nouveau Kaiser nommé Angela Merkel, qui souhaite maintenant également diriger notre pays.

Propagande anti-allemande de la Première guerre mondiale (“Fischietto”, Italie, 1915)

En tant qu’individu lambda, il est difficile de faire entendre son point de vue contre les mensonges des grands médias dans un seul article, destinés au plus de lecteurs que possible. Beaucoup de faits prouvent, cependant, que la propagande de haine anti-allemande est en contradiction avec la vérité.

Merkel: Une vassale devient “impératrice”

Anti-German Propaganda from WWI (“Fischietto”, Italy, 1915)

La propagande anti-allemande en 2011 use de stéréotypes biens établis.

Selon les statistiques (Franz-Ulrich Willeke: Deutschland, Zahlmeister der EU, 2011 – l’Allemagne, le chéquier en chef de l’Union Européenne) la République Fédérale d’Allemagne a contribué pour 324 milliards d’€uros à l’Union Européenne depuis la réunification en 1990  (c’est 45.1% du budget de l’Union Européenne!) et n’a reçu que 178 milliards d’€uros – le “fond de sauvetage” n’est pas compté. Pour résumer : l’Allemagne a fait un cadeau de 146 milliards d’€uros aux autres pays pendant cette période. Dans le même temps, l’Allemagne s’est lourdement endettée depuis les années 1960, et l’argent a manqué pour beaucoup de choses (le transport public, les cinémas, les écoles, les routes, les retraites, etc.). Pourquoi, ces faits étant démontrés, est-ce que l’Allemagne paye pour les autres?

L’Allemagne a été un pays occupé depuis 1945 ; aujourd’hui il y a plus de 100,000 soldats américains et britanniques dans le pays, dont la présence est payée par le contribuable allemand. En novembre 2011, le Ministre des Finances Wolfgang Schäuble déclara à un sommet bancaire à Francfort que l’Allemagne n’a en fait jamais été souveraine depuis 1945. L’arrière plan de cette affirmation est le plan (aussi propagé par des politiciens tels que Monti, Draghi, et Barroso) de complètement abolir les États-nations. Merkel et beaucoup plus de politiciens proclament à l’envie que le bien être d’Israël est un élément central de la République Fédérale. (Israël est un État qui reçoit annuellement de grosses quantité d’argent, d’armements, et de soutiens de toutes sortes d’Allemagne.) Un pays qui n’est pas souverain peut-il dominer l’Europe ? Merkel est-elle une impératrice ou une vassale?

L’Union Européenne et l’€uro ne sont pas des projets allemands, et ils n’ont pas été inventés par la France (dans ce cas François Mitterand) non plus. Cependant, la France a tiré le plus de bénéfices de ceux-ci sur une longue période et donc fut l’instrument de leur fondation (lisez l’article en allemand de Herse„Le conte de fée de l’Amitié franco-allemande II“). L’Union Européenne est la conséquence ultérieure du “Programme de Reconstruction Européen” (en Allemagne connu sous le nom de “Plan Marshall”) qui fut entamé en 1947 par les États Unis et conçus pour créer des structures qui permettraient à la superpuissance d’exercer une influence sur l’intégralité de la zone géopolitique.

Les partisans du “Nouvel Ordre Mondial” ont souligné le besoin d’une monnaie mondiale depuis Adam Weißhaupt (fondateur de l’Ordre des Illuminatis en 1776), et parmi les partisans d’une “Europe unie” une monnaie commune avait été en débat depuis le début de la Seconde guerre mondiale.

Comme souligné plus haut, la République Fédérale d’Allemagne ne profite pas du tout financièrement de l’Union Européenne, et de l’€uro mais est attaquée à cause du rôle qu’elle est forcée de jouer au sein d’elle. Cela a toujours été de notoriété publique parmi les politiciens allemands, mais, étant donné le rang du pays comme vassal, ils n’ont pas eu d’autre choix que de rejoindre l’Union Européenne et l’€uro zone.

Cependant, beaucoup de politiciens en Allemagne et d’autres pays dans le même temps semblent s’identifier avec la finance internationale, qui le vrai bénéficiaire de l’€uro. Merkel est une politicienne anti-allemande. Malheureusement les médias, qui dépendent de la haute finance, la dépeignent différemment. Ils disent aux Italiens, Espagnols, et Grecs que Merkel (= les Allemands) est là pour les coloniser, et ils disent aux Allemands que les Grecs “paresseux” etc. dilapident l’argent allemand.

Qui reçoit l’argent ? Les banques, et tous les peuples doivent souffrir pour la survie de celles-ci. Dans le même temps il arrive de plus en plus fréquemment que les Allemands soient agressés à l’étranger du fait de la politique de Merkel, en proportion de la couverture médiatique et des mensonges politiques.

L’€uro: De l’argent monopoly et un outil de la Haute Finance Internationale

La Federal Reserve Américaine est un consortium bancaire privé, détenant le monopole de l’impression de monnaie et le prêtant avec intérêt aux États Unis, qui en retour met en gage tous ses biens nationaux. Cela signifie que la Fed prête de l’argent monopoly, dont la production ne lui coûte qu’un petit pourcentage de sa valeur nominale et qui est accepté comme moyen de paiement légal pour la simple raison que c’est énoncé dans les règles du jeu (= les lois). Cela leur permet de soit réclamer le remboursement de cet argent, y compris l’intérêt, ou, dans le cas où cela ne puisse être accompli de réclamer des actifs réels tels que des propriétés, par exemple. L’État n’est pas autorisé à imprimer de la monnaie mais uniquement à collecter les impôts. Devant des dépenses extraordinaires (surtout à cause de guerres chères, qui sont, nous ne devrions pas être surpris, promues par la haute finance), la dette nationale augmentera inévitablement, jusqu’à ce que finalement la banqueroute nationale ne soit plus évitable et que la Fed puisse collecter les garanties. Le même concept s’applique à la Bank of England (Banque d’Angleterre), fondée plus de deux siècles plus tôt, et pour l’€uro également, bien que d’une manière plus compliquée. Évidemment Benjamin Shalom Bernanke appelle à la création d’une Fed également en Europe.

L’€uro fut crée pour rassembler autant de pays européens que possible dans un système de monnaie commune. Les faibles taux d’intérêt en résultant (qui étaient surtout dus à la forte performance économique de l’Allemagne) existaient pour pousser les pays d’Europe du Sud vers toujours plus d’endettement sans inquiétude. Le prétexte de “la solidarité européenne,” entonné par les politiciens et les médias, permet à la haute finance internationale de s’emparer de tous les biens nationaux en plus de la réalité de toute l’Europe.

En abaissant soudainement et drastiquement la note des pays profondément endettés d’Europe du Sud, les grandes agences de notation américaines, qui sont contrôlées par la haute finance, ont commencé un cercle vicieux d’une augmentation du taux d’intérêt de prêt, augmentant d’autant plus l’endettement, et, du coup, abaissant d’autant plus les notations.

Afin de “sauver” ces pays et l’€uro, des pays tels que l’Allemagne sont forcées également de s’enfoncer de plus en plus profondément dans la dette, et chaque fois une “mesure de sauvetage” s’avère ne pas être suffisante, ces pays sont forcés à concéder encore plus d’argent afin d’éviter à ce que l’argent des précédentes “mesures de sauvetage” ne soient pas dépensés en vain.

Ce jeu sera joué jusqu’à ce que même les plus puissants pays d’Europe soient endettés de façon irrémédiables, et que tous les actifs servant comme garanti pour les dettes nationales, commerciales, et privées, tombent dans les mains des banques, qui, pour leur part, appartiennent à la haute finance internationale.

Même avant cela, les États – c’est actuellement le cas de la Grèce – seront forcés de vendre des biens publics, qui seront achetés moins chers avec des dollars (provenant aussi de Chine!) tant que ces actifs ont encore quelque valeur.

Sans doute, le dollar suivra le même voie que l’€uro, mais il est encore utile en tant que “monnaie de réserve mondiale” pour racheter l’Europe, le système de la monnaie €uro doit avant être détruit dans un crash contrôlé.

Et pour s’assurer que pas un seul pays ne puisse s’échapper de ce programme d’expropriation, le système du MES (qui, selon le traité, ne peut être légalement quitté ou annulé!) a été crée ; il est actuellement en train d’être ratifié par les gouvernements de tous les pays de la zone €uro.

Conclusion

Comme vous pouvez le voir, la situation est très différente de ce qui est montré dans les médias de masse. Merkel n’est pas une “impératrice” allemande mais au mieux une domestique de la haute finance qui pousse les Allemands et tout le reste de l’Europe vers la ruine. J’imagine que beaucoup de questions sont en train de se lever dans votre esprit. Malheureusement, il n’est pas possible d’y répondre à toutes dans cette article, mais avec les connaissances que vous avez maintenant à disposition, vous pourrez entreprendre davantage de recherches vous-mêmes. Il est crucial de savoir que l’€uro nuit à tous les peuples européens et que les vrais coupables détournent l’attention d’eux-mêmes par leur propagande pernicieuse.

Source: http://verbotenesarchiv.wordpress.com/2012/08/22/divide-et-impera-anti-german-hatred-distracts-from-real-problems/

 

 

 

Related

This entry was posted in North American New Right and tagged , , , , , , , , , , . Both comments and trackbacks are currently closed.
    Kindle Subscription
  • Our Titles

    You Asked For It

    More Artists of the Right

    Extremists: Studies in Metapolitics

    Rising

    The Importance of James Bond

    In Defense of Prejudice

    Confessions of a Reluctant Hater (2nd ed.)

    The Hypocrisies of Heaven

    Waking Up from the American Dream

    Green Nazis in Space!

    Truth, Justice, and a Nice White Country

    Heidegger in Chicago

    The End of an Era

    Sexual Utopia in Power

    What is a Rune? & Other Essays

    Son of Trevor Lynch's White Nationalist Guide to the Movies

    The Lightning & the Sun

    The Eldritch Evola

    Western Civilization Bites Back

    New Right vs. Old Right

    Lost Violent Souls

    Journey Late at Night: Poems and Translations

    The Non-Hindu Indians & Indian Unity

    Baader Meinhof ceramic pistol, Charles Kraaft 2013

    Jonathan Bowden as Dirty Harry

    The Lost Philosopher, Second Expanded Edition

    Trevor Lynch's A White Nationalist Guide to the Movies

    And Time Rolls On

    The Homo & the Negro

    Artists of the Right

    North American New Right, Vol. 1

    Forever and Ever

    Some Thoughts on Hitler

    Tikkun Olam and Other Poems

    Under the Nihil

    Summoning the Gods

    Hold Back This Day

    The Columbine Pilgrim

    Confessions of a Reluctant Hater

    Taking Our Own Side

    Toward the White Republic

    Distributed Titles

    Tyr, Vol. 4

    Reuben

    The Node

    A Sky Without Eagles

    The Way of Men

    The New Austerities

    Morning Crafts

    The Passing of a Profit & Other Forgotten Stories

    Asatru: A Native European Spirituality

    The Prison Notes

    Standardbearers

    Tyr

    The Lost Philosopher

    Impeachment of Man

    Gold in the Furnace

    Defiance