Print this post Print this post

La controverse du « mariage gay »

9fahrenkrog1,750 words

English original here

Les promoteurs tout comme les adversaires du mariage homosexuel partagent une prémisse commune et erronée : que la légalisation du mariage homosexuel renverse l’« hétéro-normativité », c’est-à-dire l’idée que l’hétérosexualité est normale et que les autres formes de sexualité ne le sont pas. Mais l’idée que le changement des lois du mariage peut changer l’hétéro-normativité est simplement erronée.

Qu’est-ce que je veux dire quand je dis que le comportement homosexuel est anormal ? Je ne veux pas dire qu’il n’est pas naturel, puisqu’il existe dans la nature. On le trouve même chez de nombreuses espèces autres que l’homme. Je ne veux pas dire que c’est un péché, c’est-à-dire quelque chose qui déplaît à Dieu. L’idée de péché paralyse pratiquement la capacité à penser rationnellement concernant la morale.

Pour moi, la question de l’anormalité revient à dire que l’homosexualité est une forme de sexe récréative et non-reproductive. Et si tout le monde avait des relations récréatives et non-reproductives tout le temps, la race humaine périrait. Le comportement hétérosexuel est normal, parce que seul le sexe hétérosexuel peut perpétuer notre espèce, à condition que la conception ne soit pas empêchée par le contrôle des naissances.

Ainsi la vraie question n’est même pas : homosexuel contre hétérosexuel, mais : sexe reproductif contre sexe non-reproductif. Voilà la vraie question.

Les comportements et les goûts homosexuels sont plus anciens que la race humaine, mais l’idée de l‘homosexualité comme identité est un phénomène assez récent. Les gens avec des goûts exclusivement homosexuels sont une infime minorité dans n’importe quelle société, quel que soit son degré de permissivité et de décadence. Ainsi il tombe sous le sens qu’aucune société n’a jamais cessé d’exister parce que l’infime minorité homosexuelle ne se reproduit pas. Les sociétés déclinent démographiquement quand la majorité hétérosexuelle ne se reproduit pas, principalement à cause du contrôle des naissances. Donc si le sexe non-reproductif est un problème parce qu’il ne perpétue pas la race humaine, la plus grande part du blâme retombe sur les hétérosexuels égoïstes et hédonistes.

Les partisans du mariage pour les homosexuels pensent que l’hétéro-normativité est simplement une construction sociale, une convention qui peut être changée par la législation, l’éducation, et un incessant lavage de cerveau médiatique. Mais l’hétéro-normativité est basée sur la nature, pas sur la convention. La reproduction sexuelle a existé avant que les êtres humains aient inventé des langages et des conventions. En fait, la reproduction sexuelle existait avant que l’humanité évolue. Les oiseaux et les abeilles la pratiquent aussi. Donc l’hétéro-normativité n’est pas une construction sociale et ne peut pas être changée par la société. On peut seulement l’étouffer, mentir à son sujet, et l’ignorer – aux périls de la société.

Il est facile de comprendre pourquoi les partisans du mariage homosexuel croient qu’ils sont en train de renverser l’hétéro-normativité. Il est plus difficile de comprendre pourquoi les adversaires du mariage homosexuel sont d’accord avec eux sur ce point. Pourtant les adversaires du mariage hétérosexuel affirment que définir légalement le mariage comme étant l’union d’un homme et d’une femme est la clé pour préserver les institutions du mariage et de la vie de famille.

Cela n’a pas de sens, pour deux raisons.

D’abord, si l’hétéro-normativité est basée sur la nature ou le commandement divin, pas sur la loi, alors elle ne peut pas être changée en changeant les lois (les lois humaines peuvent, bien sûr, renforcer les lois naturelles en ajoutant des punitions supplémentaires et des incitations à suivre la nature).

Ensuite, les institutions du mariage et de la vie de famille ont déjà été pratiquement détruites. Mais durant toute la période où le mariage et la vie de famille ont été en déclin, les homosexuels n’ont pas été autorisés à se marier, et le mariage a été défini comme l’union d’un homme et d’une femme. En d’autres mots, le mariage et la vie de famille ont décliné alors que leur hétéro-normativité était encore entièrement intacte. Par conséquent, les hétérosexuels portent la responsabilité principale pour le déclin du mariage et de la famille.

Puisque les homosexuels sont une infime minorité, et que seule une infime minorité de cette minorité souhaite se marier en tous cas, je pense que les adversaires du mariage homosexuel nous doivent une explication concernant la manière précise par laquelle un aussi petit groupe de gens pourrait abîmer le mariage plus que les hétérosexuels ne l’ont déjà fait.

Si on voulait vraiment défendre le mariage et renforcer la famille, on ferait ce qui suit :

  1. Mettre fin au divorce à l’amiable
  2. Criminaliser l’adultère
  3. Criminaliser l’aliénation des affections
  4. Mettre fin aux pensions alimentaires pour les mères célibataires
  5. Etablir une présomption légale selon laquelle les mères célibataires sont des mères inadaptées, de sorte que livrer les enfants illégitimes à l’adoption soit la norme
  6. Mettre fin à l’adoption par des individus non-mariés
  7. Instituer des incitations positives pour que les individus de haute qualité se marient et aient des enfants
  8. Instituer des incitations fiscales pour que les gens se marient / et des incitations négatives pour qu’ils ne restent pas célibataires

Ces politiques renforceraient significativement les liens du mariage et de la vie de famille. Et les fardeaux et les bénéfices de ces mesures incomberaient à la population hétérosexuelle, comme il se doit.

Mais aucun de nos politiciens et de nos croisés moraux pro-famille ne montre un quelconque intérêt pour de telles mesures. Et pour moi, cela est le signe que toute la campagne anti-mariage homosexuel n’est qu’une campagne de communication de la part de la fausse Droite : (1) faire des homosexuels les boucs émissaires pour le chaos que les hétérosexuels ont fait du mariage et de la famille, (2) et canaliser le mécontentement, l’énergie, l’idéalisme et l’argent d’un certain segment de la Droite (bien qu’un segment assez désespéré, à mon avis) vers une impasse de plus, une bataille qui, même si elle était gagnée, ne ferait rien pour stopper le déclin démographique de notre race.

Je pensais que ces droitistes du courant majoritaire étaient simplement stupides et/ou illusionnés. Beaucoup des gens de la base le sont. Mais ils sont généralement bien meilleurs que leurs dirigeants. Les gens au sommet sont si régulièrement défectueux et inefficaces qu’il est difficile de résister à la conclusion qu’ils sont des agents de l’ennemi, travaillant à dévier et à gaspiller la dissidence de droite de peur qu’elle ne donne naissance à un authentique populisme qui menacerait l’hégémonie de notre coalition régnante de Juifs et de ploutocrates sans race et sans racines. Je pense que le but de leurs campagnes pourrait être de gagner du temps jusqu’à ce que les Blancs soient une minorité et qu’il n’y ait plus d’espoir de changement à l’intérieur du système actuel.

La seule question politique qui compte est de savoir si la race blanche existera encore sur cette planète dans 200 ans. Les Américains Blancs sont de plus en plus conscients de notre déclin démographique et en sont de plus en plus alarmés. Mais les appels directs aux intérêts raciaux blancs sont encore tabous dans la Droite américaine. Au contraire, la Droite du courant majoritaire nous propose au mieux des procurations racialement neutres pour défendre nos intérêts raciaux (opposition à l’immigration « illégale », à l’individualisme libertaire, etc.) et au pire encourage des diversions (opposition au mariage gay et au brûlement du drapeau, ou promotion de la prière à l’école) ou un suicide démographique complet (opposition à l’avortement). Donc je pense que le Nationalisme Blanc ne progressera jamais tant que la Droite du courant majoritaire ne sera pas complètement vaincue et discréditée. J’espère seulement qu’à ce moment, il ne sera pas trop tard pour sauver notre race.

J’ai dit que le mariage homosexuel était une question sans importance du point de vue de la démographie blanche. Pour accroître la fertilité blanche et améliorer la condition parentale blanche, la chose la plus importante à faire est de renforcer le mariage et de faire décroître le sexe non-reproductif parmi les hétérosexuels. J’ai aussi argué que la question du mariage gay est promue par la fausse Droite comme une diversion par rapport à des questions bien plus importantes. Mais je ne vais pas traiter des mérites et des démérites du mariage homosexuel en tant que politique, parce que je dois consacrer davantage de lectures et de réflexions à la question. Je veux néanmoins terminer cet article en évoquant du moins la possibilité d’une société qui combine l’« hétéro-normativité » avec la tolérance.

Le seul véritable moyen de maintenir des standards élevés est de reconnaître que les gens ne parviendront pas à les atteindre à certains égards. Cela signifie une certaine quantité de latitude et de tolérance. Une société qui ne peut pas tolérer la déviation vis-à-vis de ses normes abaissera inévitablement ses standards pour que plus de gens s’y conforment plus facilement. Et la fin de ce processus est le nihilisme complet, car si l’intégrité envers ses propres valeurs est la valeur la plus élevée, à la fin ce sera la seule valeur. Car la manière la plus facile d’assurer l’intégrité parfaite et de rendre l’hypocrisie impossible est de valoriser uniquement le fait d’être soi-même au moment présent, c’est-à-dire de supprimer toute différence entre le réel et l’idéal, d’affirmer que tout ce qui est réel à n’importe quel moment est l’idéal. Bref, la seule manière de toujours pratiquer ce que l’on prêche est de ne prêcher que ce que l’on pratique. Et cela revient à faire tout ce que l’on a envie d’instant en instant, une sorte d’affirmation de soi déracinée qui est pratiquement l’impasse morale et culturelle vers laquelle le libéralisme nous conduit.

Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir une société dans laquelle les parents d’un enfant homosexuel diraient : « Nous sommes désolés que tu ne vas pas nous donner des petits-enfants. C’est un malheur. Mais nous t’aimons quand même comme notre chair et notre sang, et nous savons que tu seras néanmoins un bon fils pour nous, un bon frère pour tes frères et sœurs, et un bon oncle pour tes nièces et neveux » ? Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir une société dans laquelle les homosexuels accepteraient qu’ils ne parviennent pas à se conformer à la norme, au lieu de démolir les normes simplement pour se sentir bien avec eux-mêmes ? Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir une société dans laquelle les homosexuels seraient reconnaissants envers les hétérosexuels qui leur ont donné la vie et heureux que les autres se chargent de leurs familles et de leur race dans son ensemble ? Je crois qu’il y a déjà un certain nombre de gens qui pensent de cette manière. Mais leurs voix ne sont pas entendues.

 

Related

This entry was posted in North American New Right and tagged , , , , , , , , . Both comments and trackbacks are currently closed.
    Kindle Subscription
  • Our Titles

    You Asked For It

    More Artists of the Right

    Extremists: Studies in Metapolitics

    Rising

    The Importance of James Bond

    In Defense of Prejudice

    Confessions of a Reluctant Hater (2nd ed.)

    The Hypocrisies of Heaven

    Waking Up from the American Dream

    Green Nazis in Space!

    Truth, Justice, and a Nice White Country

    Heidegger in Chicago

    The End of an Era

    Sexual Utopia in Power

    What is a Rune? & Other Essays

    Son of Trevor Lynch's White Nationalist Guide to the Movies

    The Lightning & the Sun

    The Eldritch Evola

    Western Civilization Bites Back

    New Right vs. Old Right

    Lost Violent Souls

    Journey Late at Night: Poems and Translations

    The Non-Hindu Indians & Indian Unity

    Baader Meinhof ceramic pistol, Charles Kraaft 2013

    Jonathan Bowden as Dirty Harry

    The Lost Philosopher, Second Expanded Edition

    Trevor Lynch's A White Nationalist Guide to the Movies

    And Time Rolls On

    The Homo & the Negro

    Artists of the Right

    North American New Right, Vol. 1

    Forever and Ever

    Some Thoughts on Hitler

    Tikkun Olam and Other Poems

    Under the Nihil

    Summoning the Gods

    Hold Back This Day

    The Columbine Pilgrim

    Confessions of a Reluctant Hater

    Taking Our Own Side

    Toward the White Republic

    Distributed Titles

    Tyr, Vol. 4

    Reuben

    The Node

    A Sky Without Eagles

    The Way of Men

    The New Austerities

    Morning Crafts

    The Passing of a Profit & Other Forgotten Stories

    Asatru: A Native European Spirituality

    The Prison Notes

    Standardbearers

    Tyr

    The Lost Philosopher

    Impeachment of Man

    Gold in the Furnace

    Defiance